• Contact
Suivez-nous
Menu
03/12/2018

Newsletter CAUE 93 décembre 2018

Newsletter CAUE93 Décembre 2018


Notre actualité complète sur www.caue93.fr

Newsletter CAUE93
Décembre 2018


corner

La proue d’un nouveau quartier
Résidence étudiante Yvonne Abbas à
Saint-Denis
32 rue Ernest Renan
Résidence étudiante Yvonne Abbas à 
Saint-Denis

L’opération constitue l’un des premiers bâtiments d’un nouveau quartier, inscrit dans la continuité des réflexions des urbanistes coordonnateurs du projet urbain. Le projet se présente comme un immeuble compact implanté à l’alignement des rues, l’amorce d’un îlot qui enserre en son sein un jardin intérieur. Il permet de mettre en place une véritable présence urbaine, qui s’appuie sur la continuité des rez-de-chaussée, occupés par des fonctions qui animent l’espace public. Une grande faille est découpée dans la façade nord, qui offre alors une sil-houette moins massive en fond de place, et permet de faire sentir l’intérieur de l’îlot jardiné et ensoleillé depuis le parvis de la Gare.
La découpe en deux, de part et d’autre de la faille, permet d’organiser les logements en multipliant les orientations, et en tirant parti au maximum des apports lumineux et énergétiques du soleil. Les paliers d’étage sont ainsi systématiquement éclairés naturellement.
Les façades côté jardin, et coté ville, sont contrastées. Côté ville, un rythme rigoureux d’ouvertures souligne la stature urbaine. Ces façades sont revêtues d’un matériau sombre (enduit anthracite) qui l’inscrit dans le paysage urbain. Les façades intérieures, en revanche, largement exposées au soleil, sont revêtues d’une peinture très claire qui renvoie la lumière (peinture métallisée claire), jusque dans la place. Le cœur d’îlot est occupé par un jardin en pleine terre largement végétalisé.


fleche

bg

Maître
d'ouvrage
Espacil Habitat
Maître
d'oeuvre
Programme & certification
Construction de 36 logements étudiants et jeunes actifs dont 4 en réhabilitation
RT 2012-10% Label H&E
surface
1 420 m² (SDP)
coût
2,2 millions d'euros HT
Livraison
Décembre 2017
Photo : © MG-AU

bg
cornerbasG corner corner corner






corner

à voir également
Logements collectifs Jean Jaures à Romainville
Logements collectifs Jean Jaures à Romainville
46 Rue Jean Jaurès

Le projet “Jean Jaurès”, répond à la nécessité de donner une nouvelle utilisation d'une parcelle à l'abandon. Le choix d'un volume articulé en forme d'un "L" crée une confrontation avec les rues attenantes, la rue Jean Jaurès et la rue Jules Ferry, dans une recherche d'intégration dans la maille urbaine afin d’instaurer une liaison volumétrique avec les avoisinants.
La volumétrie s'implante sur une des limites de propriété, assumant un langage marqué par les volumes des balcons suspendus, qui se retournent sur l'angle, recherchant une sensation de légèreté et de mouvement. Ces éléments de composition ont été travaillés de façon à assumer et créer un caractère urbain, plus dense et dimensionné à l'échelle de la rue Jean Jaurès. Côté rue Jules Ferry, caractérisé par des habitations individuelles en bande, des volumes moins denses ont été privilégiés, marqués par les "boîtes et pergolas d'entrée ", afin d’aboutir à des volumétries travaillées avec une échelle réduite. Aussi, le choix de reculer le bâtiment a permis la création de jardins côté rue un "front vert" dans cette métrique dense.
Les matériaux et couleur sont l'enduit gris comme fond, permettant aux volumes en enduit blanc de ressortir. Les garde-corps en verre, un choix fondamental pour la composition des façades, par son aspect transparent, permettent de renforcer les lignes minimalistes de l'ensemble.
La couleur rouge des parties communes en contraste avec le blanc, apparaît comme code chromatique et identitaire du client, créant une forte image visuelle, avec une signalétique qui anime les espaces, permettant des espaces simples et légers.

fleche

bg


Maître
d'ouvrage
SCCV 46 Jean Jaurès
Maître
d'oeuvre
Programme & certification
29 logements collectifs
Surface
1 475 m² (SHON)
coût
2,9 millions d'euros HT
Livraison
Septembre 2017
Photo : © João Morgado

 

 

 

bg
cornerbasG corner corner corner



corner

agenda
Les rendez-vous du CAUE 93
Visite de l’école Esmod de Pantin, ancien bâtiment de la Banque de France

Mardi 18 décembre 2018 // 11h00-13h00 // visite

L’école ESMOD ISEM de Pantin a pris place dans cette succursale de la Banque de France à Pantin qui a été construite en 1927. Implantée sur l’avenue Jean Lolive, ancienne rue de Paris, à proximité immédiate de la porte de Paris, sur une parcelle en trapèze, l’édifice possède en plus une entrée de service sur la rue des Sept-Arpents. Cet immeuble de construction néo-classique possède une emprise au sol d’environ 1600m2 sur une emprise foncière de 3973m2 et une surface développée de plancher de 4560m2. L’ancienne Banque de France par sa transformation et le projet réalisé a laissé place à l’école ESMOD/ISEM de Pantin qui accueille des étudiants pour étudier autour des métiers de mode : Modélisme, Stylisme, Marketing. Comme du temps de la Banque, l’entrée principale avec sa cour d’honneur située le long de l’Avenue Lolive est l’entrée principale de l’école. La Banque était organisée autour d’un atrium central conservé et qui a été ré-aménagé pour distribuer l’ensemble des niveaux et ouvert sur la cour intérieure où demain sera construit le long de la rue des sept-Arpents l’extension de l’école. Le bâtiment conservé abrite l’accueil, les services administratifs, les salles de cours, des locaux de services, une salle polyvalente. A terme, l’extension possédera des locaux d’activités pour compléter l’offre actuelle de l’école, un lieu de restauration et une structure d’hébergement de 80 logements étudiants.

Intervenants pressentis :
> Michel Naeye, Architecte Atelier A +
> Leslie Teboul, Directrice Esmod Pantin


fleche
 
Matinée débat
Le Maire et l’architecture

Jeudi 20 décembre 2018 // 8h30 - 11h00 // Matinée débat

Trois élus d’Ile de France débattent des enjeux de l’architecture pour leur commune :
> Corinne Valls, maire de Romainville (93)
> Hélène de Comarmond, maire de Cachan (94)
> Pierre Barros, maire de Fosses (95)
Les villes franciliennes sont actuellement confrontées à des mutations décisives. L’émergence de nouvelles entités territoriales questionne le rôle des maires. Le développement des moyens de transport - à commencer par la construction du Grand Paris Express - repositionne les communes dans le réseau francilien. La question de l’offre de logements et l’évolution du parcours résidentiel demeurent des enjeux majeurs pour les franciliens à l’heure où la loi ELAN, affichant la volonté de répondre à ce besoin de production accrue, fait courir le risque d’oublier l’enjeu de la qualité des logements. Dans ce contexte régional en mutation, trois maires d’Île-de-France ont répondu favorablement à l’invitation des CAUE de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et de l’Ordre des architectes d’Île-de-France. Ils viendront évoquer, le 20 décembre prochain, leur vision de l’architecture et les enjeux d’une création contemporaine pour leur commune.
Pour débattre avec eux, Fabien Gantois, vice-président de l’Ordre des architectes d’Île-de-France et Dominique Boré, présidente de la Maison de l’architecture d’Île-de-France. Le débat sera animé par Laëtitia Grigy, directrice du CAUE 94 et Jean-Michel Payet, directeur du CAUE 93.


fleche

bg
cornerbasG corner corner corner


corner

CAUE 93 // 153 avenue jean lolive 93500 pantin / Tél: 01 48 32 25 93 // www.caue93.fr
Signalez-nous vos projets en Seine-Saint-Denis
Je souhaite m'abonner à la newsletter de caue93.fr, cliquez ici
Je ne veux plus recevoir ce courrier, cliquez ici
bg
cornerbasG corner corner

À propos de CAUE de Seine-Saint-Denis

Word Wide Web facebook  153 avenue Jean Lolive, 93500 PANTIN 01 48 32 25 93 caue93@caue93.fr
Lundi 3 décembre 2018
CAUE de Seine-Saint-Denis
Les autres événements
Tous les événements